Descente aux enfers est disponible

Croire en demain - descente aux enfers

(26/12-2014) – J’ai été très agréablement surpris de la réception qui a été faite à mon premier tome de Croire en Demain (Boule de flipper). Je ne m’y attendais vraiment pas. Au départ, je m’attendais à ce que ma femme, ma tante préférée et deux ou trois amis le lisent pour me faire plaisir.

Au contraire, j’ai reçu une foule d’encouragement et de gens qui me demandaient: Ben… hey? Y’a pas tout, là! Et la suite, alors?

Je comptais écrire de-ci de-là, sortir peut-être le deuxième tome l’année prochaine, ou celle d’après.

J’ai vite changé d’idée. Je me suis activé et j’ai écrit le tome deux. La deuxième partie de Croire en demain s’appelle “Descente aux enfers” et traite du Cyril ado.

Au départ, il était question d’écrire trois jours par semaine, mais je n’ai pas pu le faire. Certains passages étaient difficiles à écrire, donc il y a eu des semaines sans écriture.

Comme, dans ce tome, il est question de criminalité, j’ai non seulement changé les noms de tout le monde (sauf le mien) comme dans le premier tome, mais j’ai aussi déplacé certaines scènes et utilisé deux noms de villes qui n’existent pas… Enfin, je ne crois pas. Si par hasard ces villes existaient, ce ne serait que pur hasard.

Vous pouvez vous procurer ce livre sur amazon ici (version papier ou version kindle) => http://malka.fr/e/enfers

Au cas où vous voudriez vous procurer le premier tome, c’est ici (version papier ou kindle) => http://malka.fr/e/flipper

Je me base sur les évaluations pour voir si j’écris le troisième et dernier volet de cette histoire, donc, votre avis est important. N’hésitez pas à mettre une évaluation et des étoiles sur amazon lorsque vous avez fini l’ouvrage, que je voie si cela devient une trilogie ou si je m’arrête là.

Tenez, je vous mets un petit passage de Descente aux enfers:

Lire le reste

Descente aux enfers

Descente aux enfers

(15/12-2014) – C’est le nom de la deuxième partie de Croire en demain. Le premier livre était nommé “Boule de flipper”, et ce deuxième volet est donc nommé “Descente aux enfers”.

J’ai travaillé de façon plus concentrée sur ce deuxième tome que sur le premier et je n’ai mis que cinq mois pour le finaliser.

Pour l’instant il reste à le revoir et à le corriger avant qu’il parte à la mise en page, puis la publication. Donc, avec un peu de chance, il sera fini pour la fin de l’année ou début d’année prochaine.

Je ne pense pas qu’il sera sorti pour Noël, mais avec un peu de chance, pour les étrennes.

J’avais peur avant que “Boule de flipper” sorte. C’était la première fois que je parlais de moi publiquement. En général, je ne parle pas trop de moi et même ma famille proche ne sait pas grand-chose sur ce qui m’est arrivé. J’ai été agréablement surpris de voir que ce livre a été vendu (je le suis toujours, d’ailleurs).

J’avais pensé écrire un volet par an donc une sortie en 2014, une en 2015 et une en 2016. Mais j’ai reçu tellement de mails me demandant la suite que j’ai activé le processus et que le deuxième volet, “Descente aux enfers” va sortir dans quelque temps.

Mais cela n’a rien enlevé de mes inquiétudes, qui maintenant sont d’une autre nature: Du fait où ce n’est plus le Cyril enfant, mais le Cyril-ado, ou jeune homme, n’est-ce pas moins intéressant? Et vu la façon dont il se comporte… (vu qu’il y a des actions criminelles dans cette partie, je ne me suis pas contenté de changer les noms de personnes, mais également les noms de quelques lieux).

Ne va-t-on pas alors trouver ce Cyril antipathique? Et en plus, est-ce que cette partie est moins intéressante maintenant que nous avons passé la case “enfance”?

Que de doutes…

Vu que cette partie sort bientôt, je sens que je vais bien vite être fixé sur ce sujet…

En attendant la publication, voici ici un tout petit passage (pas encore rédigé, donc, ‘scusez les fôte, m’sieurs-dames).

La scène se passe au bureau de poste de Dinan:

Lire le reste

Le chou-fleur du psy

Choufleur

(20/11-2014) – J’aime cuisiner. La plupart du temps, je suis celui qui cuisine et j’aime faire des expériences dans ma cuisine. Le seul problème de mes expériences, c’est que c’est bon, et que vu que je ne note pas la recette, je suis généralement incapable de la reproduire.

Ma femme ne fait que me répéter que je devrais noter ces recettes pour les refaire, mais quand je suis dans la cuisine, je ne pense pas trop à prendre des notes.

J’ai posté cette photo sur Facebook, et elle a reçu pas mal de commentaires. Surtout des blagues à propos de ma qualité de psy et si c’était ma façon de travailler avec les patients et de plonger dans leur cerveau.

On m’a même demandé la recette. Recette que j’ai donc donnée. Et je me suis dit que cette recette pourrait intéresser certains de mes lecteurs.

C’est simple à faire, ça prend une petite heure (la plupart du temps, c’est dans le four, donc), et c’est atrocement bon!

Voici donc la recette du chou-fleur du psy :

Lire le reste

Devenir chanceux – Quelques principes de base

Euros

(02/10-2014) – Avant de jouer aux jeux de hasard, jouons un peu avec la chance en règle générale. Les choses qui arrivent “par hasard”.

Richard Weisemann, un psychologue anglais, a fait un gros travail sur le phénomène de la chance, vu du point de vue psychologique. En gros on remarquera que les gens chanceux ont plus de contacts (ils connaissent plus de gens). Ils sont plus ouverts au monde extérieur, ils sont attentifs à leur environnement plutôt qu’à leur apparence et ils sont plus relaxés.

Une personne qui est tendue, concentrée à donner une bonne impression, nerveuse de son apparence, ou surtout intéressée à regarder les derrières des nanas qui passent, ne verra pas le billet de banque qui est par terre.

Si on est tendu, concentré sur une chose et seulement une chose, on ne verra pas le monde de possibilités qui se trouve à l’extérieur.

Si je vous mets devant un écran de télévision sur lequel il y a un point blanc et je vous demande de vous concentrer sur ce point blanc. Vous ne verrez que ça et vous ne verrez pas ce qui se passe derrière cette télévision. Vous n’entendrez pas les conversations des personnes dans la pièce.

Même principe: Si vous êtes aux aguets pour trouver une pièce de monnaie ou un billet de banque par terre, il y a de fortes chances pour que vous ne le trouviez pas.

Imaginons que vous voulez trouver un billet de banque par terre, vous allez marcher le nez par terre, sur le trottoir et vous allez visualiser le billet de banque que vous voulez trouver. C’est automatique, c’est psychologique: vous composez une image de ce billet de banque.

Lire le reste

1 3 4 5 6 7 18