Les trucs pour préserver la marge

Changement d’emballage, recettes modifiées, diminution du contenu: les fabricants de produits alimentaires, soucieux de préserver leurs marges, utilisent divers procédés pour camoufler les hausses des prix, relève le magazine “60 millions de consommateurs” à  paraître jeudi.

Il faut “être un consommateur sacrément avisé” pour remarquer cette “inflation masquée»”, que les statistiques officielles ont bien du mal, elles aussi, à  détecter, souligne le mensuel, qui cite plusieurs marques dans son enquête.

On peut par exemple constater que les biscuits Prince de Lu ne pèsent plus que 300 grammes (330 grammes avant l’été) et le Jockey de Danone ne contient plus que 850 grammes de fromage blanc (un kilo auparavant)

Ceci permet de garder une bonne avance et de ” préserver le pouvoir d’achat “, comme nous annoncent la plupart des supermarchés.

De plus, faites très attention lorsque vous achetez en lots.

Jusqu’ici, les consommateurs ont été conditionnés à  penser: Acheter plus = acheter moins cher.

Hors c’est bien loin d’être le cas.

Je sais que cela peut paraître bizarre (et je ne m’en inquiète pas), mais lorsque je fais mes courses, j’utilise souvent, bien souvent, une calculette. Et en comparant les prix, on peut parfaitement voir si les “deux rouleaux gratuits” ou les “20 % gratuit” le sont vraiment.

Par exemple, rouleau de papier WC 12 rouleaux (dont deux gratuits) le prix / 12 = 1 rouleau. Comparez avec un paquet de six (mulitpliez 1 rouleau x 6 =?) pour voir si le prix correspond, est plus cher ou moins cher. Des fois un rapide calcul de tête le démontre 2 x prix de 6 rouleaux?

Biscuits pour chiens, même principe, deux paquets de 500 g me coûtent moins cher qu’un paquet de 950 g (pourquoi 950 g, d’ailleurs ?) Même s’ils coutaient le même prix, ce serait moins cher, grâce au 50 g qui manquent dans le grand paquet.

Attention aussi aux têtes de gondoles! Très tentant, la tête de gondole.

à€ Auchan, il y a quelques temps, offre spéciale Saupiquet.

5,78 pour les trois boîtes.

Donc, si on fait la division 5,78/3 = 1,92666 la boîte.

Soyons sympas et arrondissons à  1,92 euros la bîte de filet de maquereaux.

Comparons avec la même boîte vendue seule en rayon.

Ha ? Là , elle ne coûte que 1,55.

Voui, exactement la même boîte, même taille, même marque, même poids, même contenance.

Trois de ces boîtes de coûtent donc que 4,65.

Donc 1,13 euro de moins. En francs: presque 10 francs de moins.

Quand même, hein ?

Ça compte sur un budget, vous ne trouvez pas ?

Mais, c’est mis en tête de gondole, c’est un “prix choc” — bizarrement presque chaque fois que j’ai vu “prix choc” peu importe le supermarché, j’ai en effet été choqué, mais pas de la façon escomptée.

C’est une des méthodes utilisées par les supermarchés pour vendre plus facilement: Vente groupée, “prix choc”, tête de gondole et, éventuellement, un habillement assez nu faisant penser au discount.

Dans ce sujet et sur les méthodes psychologiques utilisées pour influencer les consommateurs, je vous conseille fortement le livre de Nicolas Gueguen: 100 petites expériences en psychologie du consommateur : Pour mieux comprendre comment on vous influence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page