Huit conseils pour faire croire que vous suivez le foot

(16/06-2010) – Parlez de foot !

Même si, comme moi, vous n’y connaissez rien et si cela ne vous intéresse pas le moins du monde.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que, d’après des études menées par l’Institut des Langues Scandinaves, le fait de parler de football avec ses collègues allège la pression du travail et améliore la relation entre compagnons de travail.

Donc : Parler de foot n’est pas une perte totale de temps. De plus, nous savons tous que pendant la période de championnat, Télé, journaux, pubs, radio, internet et tous les médias possibles ne parlent que de ça (enfin, c’est mon impression). Donc, il n’y a pas tellement le choix.

Alors, si vous voulez survivre la période du Mundial et éviter les conflits, voici huit conseils qui vous aideront :

1) Reformulez la dernière partie de la phrase de votre collègue. C’est un peu comme la méthode psychanalytique: Un psychanalyste se contentera de répéter de temps à autre la dernière partie de votre phrase sur un ton interrogatif : “ha oui? Votre mère…?” et pan, on repart.

N’oubliez pas le grand principe humain : L’Homme désire être écouté, pas écouter. Alors, reformulez tout simplement sa dernière phrase.

2) Encore une fois : écoutez ! Écoutez ce que votre collègue dit afin de le répéter un peu plus tard. N’oubliez surtout pas les hochements de tête afin de montrer que vous êtes tout à fait d’accord.

3) Si vous êtes sur FaceBook, jetez un œil sur les réactions de vos amis et collègues sur le match passé. Là aussi : reformulez et répétez.

4) Je sais, je me répète, mais : Écoutez ce dont vos collègues parlent près de la machine à café ou autres points de rassemblement.

5) N’ayez pas peur de tenir bon si vous avez trouvé un point de vue. Peu importe la stupidité dudit point de vue. De toute façon, tout le monde fait pareil et si vous avez pris l’opinion d’un collègue (qui l’a sûrement pris d’ailleurs), il y a fort à parier que vous ne serez pas seul à avoir cette “opinion”.

6) Utilisez une couleur, un objet ou une ou plusieurs pièces vestimentaires qui rappellent le football, l’Afrique du Sud ou le Tricolore. De cette façon, vous pourrez toujours parler d’un sujet en relation avec le foot sans nécessairement entrer dans les détails (noms des joueurs, l’entraîneur, les poules, les coqs… tout ça).

7) Voici quelques phrases standards à utiliser avec modération (sinon cela risque d’être trop voyant):
– De meilleurs contres, et ils s’en sortent.
– Bon, l’Espagne/l’Allemagne/l’Argentine/l’Angleterre a une bonne équipe.
– Il aurait fallu plus de passes.
– Vraiment, il faut qu’ils mettent plus de pression.
– Ils devraient utiliser plus de largeurs de terrain.

N’oubliez pas que le football n’est pas une science. Parler de football ne demande pas de connaissances, il s’agit tout simplement d’un échange d’opinions et la plupart de ceux qui en parlent n’y connaissent pas grand-chose, alors… Ne craignez rien. (Cyril Malka)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page