Tikva – 21/04-2005 – 06/12-2011

(06/12-2011) – Notre chienne bien aimée, Tikva, nous a quittés aujourd’hui après une courte, mais fulgurante maladie.

Il y a deux ou trois semaines, elle mangeait de moins en moins. Elle a toujours eu ces périodes où elle ne mangeait pas trop, nous n’y avons tout d’abord pas prêté attention. Tikva était le genre de chienne “chat”. Elle mangeait un peu puis faisait autre chose, puis retournait manger. Elle n’a que très rarement fini sa gamelle d’un coup.

Puis elle a arrêté de manger, un jour, puis deux, puis trois. Comme nous venions d’acheter une nouvelle marque, au début, nous nous sommes dit: bon, elle fait des caprices, ce n’était pas la première fois qu’elle faisait sa “demoiselle nitouche”.

Nous avons commencé à essayer de lui donner autre chose. Elle a remangé un peu (trop peu), de la boîte du chat. Elle buvait beaucoup.

Mais encore une fois, elle a toujours bu beaucoup, l’Eurasier est une race qui boit beaucoup. À part cet été où elle ne sentait pas la soif à cause de l’air conditionné, elle a toujours bu beaucoup.

Mais il fallait faire une promenade pipi toutes les quatre heures. Dernière promenade vers 02:00 et la première vers 06:00.

Son état a empiré et le vétérinaire est venu. Une dame très gentille, compréhensive et hautement qualifiée. Mais elle ne parlait qu’hébreu et russe donc il a fallu gérer cela en hébreu.

La prise de sang laissait penser qu’il s’agissait de cancer ou de leucémie. Mais la véto a aussi pensé à une possibilité de problème de thyroïde. Nous avons commencé le traitement hier soir ainsi qu’un traitement antibiotique pour le cas où…

L’état de Tikva a empiré au cours de la nuit et ce matin, elle a commencé à se vider de son sang. Mais apparemment, il s’agissait d’un pyomètre plutôt que du cancer.

Nous avons donc opté pour l’euthanasie. Nous ne voulions pas la voir souffrir et elle devait mourir avec la même dignité qu’avec laquelle elle a vécu.

Après avoir fini la conversation téléphonique avec la vétérinaire, j’ai fondu en larmes. Dans les bras de ma femme, j’ai été secoué de sanglots. Ce qui a beaucoup inquiété Tikva.

Tikva s’inquiétait facilement de tout et de rien. D’ailleurs, sur la vidéo d’hier, lorsque nous essayions de donner le vermifuge au chat, celui-ci miaulait fort et Tikva, tout affaiblie qu’elle était, est venu voir ce que nous faisions à ce pauvre chat.

Elle s’est endormie dans nos bras à 19h15.

Elle laisse un grand vide dans notre appartement et surtout, dans nos cœurs. (Cyril Malka)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page