Le phénomène Greta Thunberg

(16/12-2019) – Greta élue personne de l’année par Time Magazine, Greta accuse la Norvège de crime contre l’humanité, Greta parle à l’ONU, Greta… Ces derniers mois, il y en a eu beaucoup pour Greta que ce soit à la radio, la télé, les journaux, internet… On ne peut presque pas faire un pas sans voir la photo de cette jeune Suédoise.

Les personnes qui me connaissent ont dans l’idée que je ne suis pas d’accord avec l’icône suédoise. Et ils ont raison.

Pas parce que je pense qu’on a le droit de polluer ou de détruire notre planète et ses ressources. Loin de là. Bien au contraire, comme vous le verrez plus bas, je suis bien plus écologique que Greta elle-même.

Non. Si je ne suis pas d’accord, c’est pour plusieurs raisons…

Greta ne sait pas de quoi elle parle

Non seulement, du point de vue technique, les théories dont Greta parle ne sont pas prouvées, et sont contredites, mais de toute évidence, elle ne les comprend pas. Le 22/02-2019, par exemple, dans une remarque au président de l’UE, Jean-Claude Junker, Greta prétend que: d’après le rapport de l’IPCC, il nous reste environ 11 ans avant d’être dans une position telle que nous allons démarrer une réaction en chaîne en dehors de notre contrôle (voir vidéo: https://youtu.be/CWQPDsHJ0gc)

Vous remarquerez qu’en citant le rapport, il n’y a aucun doute dans ce que Greta annonce.

Et si au lieu de gober tout ce que dit Greta, on vérifiait un peu ce que dit ce fameux rapport (cliquez ici pour le télécharger)

Dans ce rapport, on dirait que Greta interprète mal la page 6 qui dit que: le réchauffement global pourra probablement augmenter de 1,5 degré entre 2030 (de là ces fameux 11 ans dont elle parle) et 2052 s’il continue à augmenter à cette vitesse.

Et il n’y a aucune indication de quelque catastrophe que ce soit à l’échelle planétaire.

Bref… ou bien Greta ne lit pas l’anglais (ce qui m’étonnerait) ou bien elle n’a pas lu ce rapport et répète tout simplement bêtement ce que quelqu’un lui a dit de dire.

Le plus probablement est que ce sont ses parents qui lui écrivent ses discours qu’elle se contente de lire. Il est évident que dans son speech à l’ONU le 23/09-2019, elle lisait son discours. Constatez par vous-même dans la vidéo ci-dessous (à partir de 1’52” – la vidéo ci-dessous devrait démarrer au bon endroit , mais sinon, sautez à 1’52”), vidéo dans laquelle elle répète la même mauvaise donnée que plus haut, personne ne s’est même inquiété de corriger son erreur:

Elle n’a pas été capable de mémoriser les quelques “faits” (très contredits du point de vue scientifique) qu’elle annonce. Vous pouvez constater qu’elle est obligée de lire chaque chiffre et qu’en plus, elle fait des pauses en plein milieu de ses phrases ce qui rend la compréhension de ce qu’elle dit très difficile (si on écoute ce qu’elle dit).

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, si rien n’est écrit, quand on lui pose une question, elle est parfaitement incapable de répondre.

Est-ce ici le comportement d’une jeune fille “engagée”?

… ou d’une jeune fille manipulée par ses parents et par les médias?

Entre dire et faire?

Greta milite pour l’environnement et nous accuse de lui avoir “volé son enfance”. Beau discours sûrement écrit par ses parents.

L’enfance volée est celle de l’enfant juif mené au camp de concentration parce que juif. L’enfance volée c’est celle de l’enfant khmer, ukrainien ou russe mené au goulag en raison de l’origine sociale de ses parents. L’enfance volée, c’est celle de l’enfant pauvre d’Afrique qui doit subvenir aux besoins vitaux de sa famille au lieu d’aller à l´école. L’enfance volée, c’est le gosse exploité pour creuser dans les carrières de diamants, pour faire des chaussures de marque pour un bol de riz… L’enfance volée, ce n’est pas celle d’une adolescente qui traverse l’Atlantique dans le voilier le plus cher au monde pour faire des speechs retransmis en direct sur la terre entière.

Oui, Greta ne veut pas voler, car cela pollue, donc on lui paye une croisière sur le plus beau et plus cher voilier du monde.

Lorsque nous avions toujours les enfants chez nous (quatre), si nous devions aller loin en train, nous n’achetions ni sandwichs ni café en gobelets plastiques dans le train: nous faisions nos sandwichs à la maison, nous avions des boîtes en plastique (lavable et réutilisables) où nous mettions nos sandwichs et café ou boissons dans des gourdes et bouteilles thermos. Non seulement ça nous faisait des économies d’argent, mais c’était meilleur et mieux pour l’environnement.

Par contre, lorsque Greta prend le train, elle n’hésite pas à s’entourer de plastique et de gobelets jetables. Là, on ne parle plus d’environnement. Qui pollue, en ce moment?

S’agit-il ici du comportement d’une jeune fille “engagée”?

… Ou encore une fois d’une jeune fille manipulée par ses parents et par les médias?

Sainte Greta

Elle est aujourd’hui mise sur un piédestal, et pourtant…

Ses parents sont tous deux “antifas”. Pour mémoire (et citation de Wikipedia): Les groupes Antifa sont connus pour leur recours à l’action directe pour s’opposer à l’extrême droite, pouvant aller jusqu’à la destruction de biens matériels et la violence physique lorsqu’ils le jugent nécessaire. La plupart de ces groupes sont anti-gouvernement et anti-capitalistes, et appartiennent à des mouvances d’extrême gauche anarchistes, communistes ou socialistes.

Le point le plus négatif est que ces groupes sont spécialement connus pour recourir souvent et facilement à la violence sous couvert d’une idéologie plus ou moins douteuse.

Greta arborait fièrement un T-shirt “antifa” sur son profil Twitter.

Mais vu la réaction horrifiée (et justifiée) de ses fans sur Twitter, elle a promptement enlevé cette photo et prétendu que “c’était un T-shirt qu’on lui avait prêté” et qu’elle était contre “toute forme de violence”.

On a dû “avoir prêté” le même T-shirt à ses parents vu qu’ils ont été photographiés maintes fois avec ces mêmes T-shirts…

Dans la biographie écrite par… sa mère, celle-ci prétend dur comme fer que Greta est “capable de voir les émissions de CO2 à l’oeil nu”. Ce qui est totalement débile. Si elle pouvait vraiment les voir, rien que les émissions du CO2 qu’elle rejette en respirant lui bloqueraient totalement la vue. En gros, elle ne verrait rien.

Jugeant l’information un peu trop dangereuse, les médias ne l’ont jamais retransmise, mais vous pouvez la lire vous-même ici.

Est-ce ici le comportement d’une jeune fille “engagée” et qui sait ce qu’elle fait?

… Ou encore ici d’une jeune fille manipulée par ses parents et par les médias?

Le but?

Alors le but, c’est quoi?

Il est relativement simple: on fait tout simplement ici ce qu’on appelle une “diversion”. Au lieu de parler des problèmes du pays, on relègue ces problèmes au second plan et on parle du problème du Co2. Après, chaque pays ou chaque institution peut utiliser la diversion comme bon lui semble: les politiciens en place dans les différents pays utilisent tout simplement cette diversion ou pour faire voter des taxes supplémentaires ou pour enlever un peu de la pression qui pèse sur dans d’autres situations plus gênantes (voire les deux).

Je suis les médias de différents pays et je peux voir que Greta prend souvent la première place dans les médias et que des informations plus importantes et plus gênantes dans ces pays sont reléguées au second plan ou passent à l’as.

Grâce à Greta, les médias peuvent de nouveau prendre le devant de la scène et détourner notre attention. Ce que bien des politiques leur sauront gré!

Pour les parents de Greta, l’avantage est encore plus simple: en utilisant leur enfant comme fer de lance pour leurs idées, ils vivent bien grâce à l’attention globale pour leur fille… Car vous vous doutez bien qu’il y a don, aide et rémunérations à la clef, sans compter les droits d’auteurs pour ce fameux livre.

Utiliser le climat est une très bonne trouvaille. Vu que toute ma vie j’ai entendu dire qu’il “n’y a plus de saisons” et que “le temps n’est jamais comme il le faut”. Vu que tout le monde tout le temps s’est toujours plaint du temps, on a trouvé là un vrai filon. Vu qu’il ne sera jamais “comme il faut” dans toutes les parties du globe à la fois, on a maintenant l’excuse parfaite.

Lors de mon travail contre les sectes, pendant vingt ans, j’ai lu beaucoup d’explications aux “catastrophes naturelles” soi-disant en augmentation: la deuxième venue du Christ, le travail de Satan, un complot sioniste (si! si!) et aujourd’hui, donc, le Co2 qui serait responsable du réchauffement climatique.

Comment est-il possible qu’un gaz refroidissant (Le Co2 est utilisé pour refroidir dans l’industrie), utilisé par les plantes pour le transformer en oxygène et qui représente 0,04% de l’atmosphère peut provoquer un réchauffement climatique et “la fin du monde” n’est toujours pas expliqué scientifiquement parlant. De plus, souvenez-vous que l’humain ne produit qu’environ 3% de ces 0,04%.

Si vous pouvez le prouver scientifiquement et si vous pouvez prouver (également scientifiquement) que la production humaine de Co2 est la cause de ce prétendu réchauffement climatique, vous pouvez gagner 10 000$ (voir ici). Pour l’instant, le prix est toujours disponible.

Alors, Messieurs, Dames… à vos copies! (Cyril Malka)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page