Croire en demain

(03/07-2014) – C’est le titre de mon nouveau livre. Et pour une fois, ce n’est pas sur un sujet psychologique… Enfin presque pas.

Je parle rarement de ma vie personnelle. Juste quelques exemples de temps à autre comme illustration. Si je me suis risqué à parler un peu plus (mais seulement à des proches), après quelque temps, la phrase arrivait: “Tu devrais écrire un livre”.

Ce à quoi je haussais les épaules.

“- Un livre? Mais pourquoi? Il y a plein de gens qui ont une vie comme moi ou même bien pire. Et en plus, ça n’intéressera personne. C’est tellement commun de se croire si spécial qu’on s’imagine que cela intéressera les autres! Non! Non!”

C’est une discussion que j’ai eue des dizaines de fois.

La plus insistante a été ma femme, Britt. Mais bon, elle, elle est écrivain, alors…

Puis d’autres amis s’y sont accrochés et ont insisté. Ça commençait à faire beaucoup.

Alors soit, j’ai relevé le défi presque pour prouver que j’avais raison (ma femme dit que c’est parce que je suis ascendant taureau), j’ai réuni un petit groupe de personnes qui étaient intéressées et j’ai commencé à écrire. J’ai envoyé le chapitre un en me disant que tout le monde s’endormira avant la fin…

Ben non! Bien au contraire. J’ai écrit grosso modo un chapitre par semaine et les lecteurs et lectrices étaient impatients de recevoir le chapitre suivant.

Je demandais régulièrement: « – Mais… Ça vous fait pas ch… ça vous ennuie pas?»

Non, bien au contraire.

Et de fil en aiguille, j’ai tout fini… Enfin, presque. Comme il y a pas mal de choses à dire, j’avais pensé au départ faire deux tomes, mais je pense que ce sera plutôt une trilogie.

La série s’appelle donc “Croire en demain” pour la bonne raison que quoi qu’il soit arrivé, j’ai toujours regardé de l’avant, j’ai beaucoup encaissé et dans tous les cas, j’ai gardé une confiance en l’autre, aux autres. Oui, j’ai perdu espoir de temps à autre, mais quelque part, j’ai continué à aimer l’Homme, même si j’ai coupé les ponts avec certains. Et c’est un des messages principaux de cette biographie.

La première partie s’appelle “Boule de flipper”. Vous comprendrez pourquoi en lisant le livre.

Il y a une partie romancée. Dans certains cas, j’ai reconstruit les dialogues d’après ce qu’on m’a dit et la connaissance que j’ai des différentes personnes et de leur façon de parler et d’agir. Ou bien si certaines choses sont arrivées lorsque j’étais très jeune et que mes souvenirs sont imprécis, j’ai également reconstitué les dialogues d’après mes souvenirs et les questions que j’ai posées aux uns et aux autres (oui, j’ai toujours posé beaucoup de questions).

La couverture est en construction, je suppose qu’elle sera finie d’ici 3 jours à une semaine.

Les chapitres sont finis, je suis à la révision. J’ai quelques détails à rajouter, pas grand-chose. Cinq ou dix pages, maximum. Puis je vais m’atteler à changer tous les noms à part le mien. Pour la bonne raison que la plupart sont des gens qui sont en vie actuellement et le but n’est pas de pointer l’index sur qui que ce soit et qu’ils s’appellent Pierre, Paul, Jacques, Durand ou Dupont n’importe que peu. Je vais sûrement aussi changer les noms de villes, mais je ne suis pas sûr.

Donc le temps de fignoler ces détails, de corriger les fautes, l’envoyer à l’éditeur, concevoir le livre, je suppose que “Croire en demain – Boule de flipper” sortira courant de la semaine prochaine ou quinze jours, max. En tous cas, si vous êtes sur la liste de diffusion de ce blog, cyrilmalka.fr, vous en serez averti d’avance. Si vous n’êtes pas encore abonné, vous avez encore le temps : Inscrivez-vous à la liste de diffusion sur le côté droit de la page. (Cyril Malka).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page