Sept secondes

(15/06-2021) – Ceux qui suivent ce blog savent déjà ce que je pense de Joe Biden et pourquoi. Il avait déjà entamé sa descente vers la démence lors de l’élection présidentielle, fin de l’année dernière et, dans cette maladie, les choses ne vont généralement que dans un sens. Ce qui fait que son état ne va pas en s’améliorant.

Pourtant, l’establishment fait tout pour le ménager. Les journalistes ne lui posent que des questions faciles à répondre, du genre “comptez-vous repeindre Air Force 1 (l’avion privé du président des États-Unis) et si oui, de quelle couleur?” (authentique!) et autres banalités du genre.

Mais des fois, il faut poser des questions qui, même si elles sont faciles à répondre, aient l’air plus sérieuses que cela.

C’est le cas ici. Biden doit rencontrer le président russe Vladimir Poutine et il faut bien poser une question qui s’y reporte.

Voici la vidéo, jugez vous-même. Comme c’est en anglais, je mets ma traduction ci-dessous:

Journaliste: “Qu’allez-vous dire à Vladimir Poutine ?” (bon, c’est une question facile à la base)

Biden rit et répond: “Répondre à la première question ?

Il recommence à rire et dit : “Moi aussi je ris.

Puis:

Eh bien, en fait, je… Eh bien, écoutez, je veux dire qu’il a clairement fait savoir que… heu…

Et là, Joe Biden s’arrête totalement. Et ce, pendant sept secondes.

Oui, j’ai compté: Sept secondes de silence total.

Puis il reprend:

La réponse est que, je crois qu’il a essentiellement reconnu par le passé qu’il était – qu’il a admis, qu’il y a certaines choses qu’il ferait ou qu’il a faites. Mais écoutez, quand on m’a posé cette question à l’antenne, j’y ai répondu honnêtement, mais ce n’est pas tellement… je je je je ne, je ne crois pas que ça ait beaucoup d’importance concernant la prochaine réunion que nous sommes sur le point d’avoir.

La seconde question était ?

On entend le journaliste dire quelque chose qu’on n’entend pas vraiment.

Biden:D’abord, je vérifie, et ensuite je fais confiance.

Voilà. Alors si quelqu’un a compris la réponse de Biden, n’hésitez pas à m’en faire part.

Je pense que Kamala Harris aimerait qu’il tienne au moins un an, mais je ne suis pas sûr que ce soit faisable.

Vous avez donc là le président de la nation la plus puissante du monde (ou l’une d’elles).

J’ai régulièrement l’impression qu’il serait foutu d’appuyer sur le bouton rouge parce qu’il croit que c’est pour allumer la télé!

Mais bon, ça ne se passe pas comme ça, c’est plus compliqué et il n’est pas le seul à de´cider (heureusement). De plus, il y a une foule de chiffres et de codes à taper et ça dépasse ses capacités mentales de plusieurs longueurs.

Mais franchement, pour ne pas voir qu’il est aux portes de la démence totale, il faut vraiment ne pas vouloir le voir. (Cyril Malka)

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top