Joe Biden président

(08/01-2021) – Ce coup-ci, c’est bon! La session jointe du congrès a officialisé les listes des grands électeurs et Joe Biden est président élu (officiellement, ce coup-ci) avec 306 voix contre 232 pour le président sortant.

Comme je l’avais prédit dans un de mes billets précédents:

Bien sûr, cela ne signifie pas qu’il n’y aura pas d’indignation et quoique fasse Mike Pence, il y aura des gens en colère. Dans un des cas, s’il ne respecte pas la loi et s’aligne sur les votes frauduleux, dans l’autre cas, s’il respecte la loi.

Mike Pence a choisi de ne pas respecter la loi et de s’aligner sur les votes frauduleux. Ce qui a provoqué la colère des Américains pro-Trump qui était dehors.

La prise du Capitole

Quoi qu’en disent les médias, les manifestants pro-Trump sont plutôt du genre à respecter les lois et sont rarement les plus violents: La dernière fois que les Antifas ont fait une contre-manifestation envers une manifestation pro Trump, les journalistes ont annoncé trois personnes tuées à coups de couteau, mais n’ont pas cru bon de préciser qu’il s’agissait de supporter de Trump qui s’étaient fait tuer.

La police, bien que sur place, ne s’attendait donc pas à un assaut sur le Capitole. Il n’y avait donc que quelques policiers de plus que d’habitude, mais rien de méchant.

Les manifestants pro-Trump ont pris le Capitole d’assaut. Les policiers, pris de court, n’ont pas réagi à temps. Quatre personnes sont mortes, dont une femme (qui n’était pas armée) et un policier qui a eu une attaque.

La bagarre à l’extérieur a été courte et intense. Les manifestants ont pris les policiers par surprise, ont escaladé le Capitole et cassé des vitres pour pouvoir entrer.

Une fois les vitres brisées et les manifestants au Capitole, ces derniers se sont comportés en touristes, marchants dans les espaces délimités, se prenant mutuellement en photo et en faisant attention de ne rien casser. C’était bien différent des manifestations meurtrières qu’on a vues sous les BLM ou des dégradations sur l’Arc de Triomphe en janvier 2019 commises par les manifestations pacifiques des Gilets Jaunes.

Vous pouvez voir un enregistrement vidéo ci dessous:

Donald Trump a donc fait une vidéo qu’il a postée sur son compte Twitter et Facebook, vidéo dans laquelle il dit qu’en effet, cette élection lui a été volée, qu’elle était frauduleuse et qu’il comprenait la peine de ses fans, mais qu’entrer dans le Capitole n’était pas la solution. Il a exhorté ses fans à rentrer chez eux calmement.

La vidéo a été immédiatement bannie par Twitter et par Facebook pour “non-respect des règles de la communauté”.

Il est difficile de voir, honnêtement, quelle(s) règle(s) auraient été enfreintes. Voici la vidéo que j’ai pu récupérer ailleurs (j’ai mis la traduction en français en dessous pour ceux qui ont des difficultés avec l’anglais).

 

Je connais votre peine.
Je sais que vous avez mal.
On nous a volé une élection.
C’était une élection écrasante et tout le monde le sait. Spécialement l’autre côté [les Démocrates – NDT].
Mais il vous faut rentrer chez vous maintenant.
Nous avons besoin de paix. Nous avons besoin de loi et d’ordre. Il nous faut respecter nos grands hommes de loi et d’ordre [les sénateurs – NDT].

Nous voulons que personne ne soit blessé. C’est une période très dure. Il n’y a jamais eu une telle période auparavant où une telle chose ait pu se passer et où ils ont pu tout nous prendre. [Prendre] de moi, de vous, de notre pays.

Ceci était une élection frauduleuse. Mais nous ne devons pas leur donner le bâton pour nous faire battre.

Il nous faut la paix.

Alors rentrez chez vous, nous vous aimons, vous êtes très spéciaux, vous avez vu ce qui s’est passé, vous voyez comment les autres sont traités, si mal et si méchamment.

Je sais ce que vous ressentez.

Mais rentrez chez vous et rentrez chez vous calmement.

Dans douze jours, les clefs de la Maison-Blanche seront remises à Joe Biden et une nouvelle ère commencera.

À quoi va-t-elle ressembler?

La période Biden

Biden est à la limite d’Alzheimer. Il est pour ainsi dire incapable de tenir un discours cohérent et encore moins de prendre des décisions.

La personne en charge sera Kamala Harris, une démocrate d’extrême gauche. Au départ, elle sera dans l’ombre de Biden à tirer les ficelles, et lorsque la santé présidentielle ne tiendra plus qu’à un fil, d’ici un an ou deux grand maximum, elle utilisera l’article 25 de la constitution et sera celle qui gérera le pays.

IL y aura une augmentation massive des impôts, le retour vers les accords de Paris, ce qui fait que les USA ne seront plus indépendants énergétiquement, mais devront encore une fois dépendre des produits extérieurs, ce qui mènera à une hausse des prix et une augmentation du chômage.

La Cour suprême qui en ce moment a une majorité de juges républicains sera augmentée. Il y a en ce moment neuf juges (depuis 1869), mais les démocrates, en minorité en ce moment, vont essayer de faire augmenter les places de neuf à quinze. Comme les juges sont nommés par le président en place, il y aura donc tout d’un coup neuf juges démocrates et six juges républicains, assurant une majorité confortable à tous les gouvernements démocrates à venir et mettant les bâtons dans les roues de tous les gouvernements républicains à venir.

Au moment de la prise de pouvoir de Joe Biden, il est donc important de se souvenir que le chômage est au plus bas (même dans la période après COVID), qu’il y a moins de pauvres aux USA qu’il y en a eu ces cinquante dernières années, que le marché de la bourse ne s’est jamais aussi bien porté, que les US sont indépendants énergétiquement parlant, que l’essence coûte moins de 2$ (1,63 €) pour un gallon (3,78 litres) et que les USA n’ont démarré aucune nouvelle guerre ces dernières quatre années. Au contraire, le gouvernement Trump a participé à faire la paix entre Israël et les Émirats Arabes Unis, entre Israël et le Bahreïn et entre Israël et le Maroc.

Nous allons donc voir comment les choses vont se développer, mais je crains que si le couple Biden-Harris joue les gros bras au Moyen-Orient en suivant la politique chère à Clinton et Obama, les choses risquent de mal se passer.

Mais en fait, ils s’en foutent un peu, car en cas de soucis, ceux qui souffriront en premier lieu, ce sera l’Europe. Il n’y aura que peu de retombées pour les US. Ils s’en sortiront mieux que l’Europe de toute façon.

Je pense que les États-Unis vont vers un futur sombre et que l’Europe va en souffrir. Mais nous verrons bien. Ce n’est en fin de compte pas ce qui m’inquiète.

Mes inquiétudes

Ce qui m’inquiète dans tout ça, ce n’est pas la question Trump ou Biden. En fait, que ce soit l’un ou l’autre qui ait gagné est un détail (pas pour les Américains, bien sûr, mais pour moi).

Ce qui m’inquiète c’est que nous avons assisté à un coup d’État médiatique.

Comme j’en ai déjà parlé plus tôt, on peut voir comment les gros joueurs médiatiques, Facebook, Twitter, Wikipedia, CNN, CBS, etc. se sont mêlés de cette élection en réduisant Trump au silence (comme cette vidéo qui vient d’être censurée) quoi qu’il arrive et en portant un politicien qui n’a jamais rien fait de bon (bien au contraire) en 47 ans de vie politique au sommet d’un poste qu’il ne sera pas capable de gérer jusqu’au bout.

Quand les pro-Trumps se font tabasser, tuer, juste parce qu’ils portent une casquette “MAGA” (Make America Great Again), on n’en parle nulle part.

Lorsque les BLM et Antifa mettent des boutiques à sac, assassinent des gens en pleine rue, on parle de “manifestations paisibles”.

Lorsque Trump dit que bien sûr, il ne valide pas les groupes suprémacistes, on ne le relaie pas et on dit le contraire.

Lorsque Joe Biden dit qu’Antifa n’est pas un groupe violent, mais “une idéologie”, ça ne choque personne.

En gros, quelques personnes friquées, patrons de grands groupes de communication ont fait un coup d’État dans la plus grande démocratie du monde et personne (ou très peu) s’en inquiète.

Oui, je pense qu’il y aura des manifs aux USA et quelques problèmes, mais ce sera vite réprimé.

Don’t worry! Big Brother is watching. Welcome to 1984.

(Ne vous inquiétez pas! Grand Frère veille. Bienvenue à 1984) (Cyril Malka)

Illustration de 1984: Par Jordan L’Hôte — Travail personnel, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=15212492

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top