Réduction de la paye des ministres

Le Danemark, comme tous les pays européens et occidentaux en fin de compte, est en crise.

Il est important de dynamiser l’économie du pays afin de repartir, et chaque pays européen trouve ses solutions. Le gouvernement danois a donc également prévu et préparé les mesures nécessaires afin de pallier cette crise.

Les salaires seront gelés sur deux ans.

Maintenant, il faut dire que le Danemark est un pays agricole et qu’il n’y a aucune matière première.

Le Danemark est obligé d’importer les matières premières pour les retravailler et les revendre.

Tous les prix sont élevés et les payes suivent.

En 2008, la paye moyenne brute par personne était de 278 500 couronnes par an (37 500 euros environ), par famille, la paye moyenne était de 657,600 couronnes par an par famille (88 300 euros environ). Statistique de Danmark Statistik ici.

Bien entendu, les impôts sont plus élevés qu’en France, la TVA aussi (25 % sur tout), etc., etc.

Mais cela cantonne le Danemark a exporté des produits de luxe, car on ne peut pas exporter beaucoup de produits courants au prix qu’ils coûtent à produire et en période de crise… Les produits les plus touchés sont, bien entendu, les produits de luxe.

Peu de gens achètent des Legos ou des chaînes B&O en période de crise.

De plus, le Danemark a, comme tous les pays scandinaves, un système social très très (trop ?) développé et l’État Providence coûte une fortune.

Moins de rentrées, plus de dépenses… Mauvaise direction.

Donc, mesures austères au Danemark. Gel des dépenses de l’État et les fonctionnaires vont voir leur paye diminuée de 5%.

Et cela touche tous les fonctionnaires… Donc les ministres aussi. Les ministres danois vont voir leur paye réduite de 5 %, tout comme tous les autres employés de l’État.

Maintenant, il nous faut tout prendre en ligne de compte :

En réduisant les payes des fonctionnaires de 5 %, l’État fait une économie de 16 milliards de couronnes (environ 2,1 milliards d’Euros), mais on perd également la moitié des impôts que l’État toucherait, donc une réduction de 5 % fera une économie de 8 milliards de couronnes (un peu plus d’un milliard d’Euros) nets.

Mais c’est déjà ça. (Cyril Malka)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page